Mercredi 2 octobre 2019, deux jours avant le silence électoral, une sombre affaire de lobbying surgit sur les réseaux sociaux avec une puissance terrible. Le fond de l’affaire et son timing ont des conséquences tragiques pour 9alb Tounes qui, selon les spécialistes aura perdu de 2 à 3% à cause de cette intox.

Mercredi soir, les réseaux sociaux pullulent d’une information selon laquelle Nebil Karoui aurait eu recours à une société de lobbying pour booster son image et préparer une rencontre entre lui et les deux présidents les plus influents de la planète, Donald Trump et Vladimir Poutine.

Le document parle d’un contrat de 1 million de dollars entre une société de lobbying canadienne et un certain Mohamed Bouderbala. Le nom de Nabil Karoui est simplement mentionné, sans plus.

L’affaire aurait été éventée par la publication de ce document dans un site internet de déclarations volontaires lié au ministère US de la Justice. La personne qui, la première, a publié le document est proche d’Ennahdha, plusieurs photographies la montrent avec Rached Ghannouchi, Hamadi Jebali et Ali Larayedh.

Un cocktail explosif

Tous ces éléments, lobbying, Trump, Poutine, 1 million de dollars et le ministère US de la Justice ont formé un cocktail explosif qui a énormément écorné l’image de 9alb Tounes qui, depuis 5 mois, subit un déferlement de désinformation et de sabotage. Rappelons aux lecteurs qu’aucun commencement de preuve n’a été apporté par la justice tunisienne sur toutes les affaires dont parlent régulièrement les médias et les hommes politiques.

Un document contenant de fausses informations, uploadé dans un site du gouvernement américain

L’examen de cette dernière affaire est troublant car en vérifiant le site du ministère américain de la Justice, nous découvrons que n’importe qui, après avoir dépensé la somme de 350 dollars, peut y uploader un document, sans justifier quoi que ce soit, et en mettant dans ce document tout ce qu’il veut.
M. Nebil Karoui est uniquement mentionné dans ce document, il n’a jamais signé quoi que ce soit. C’est à dire qu’il n’existe aucun élément concernant directement M. Nébil Karoui dans ce document, ce qui veut dire que cette intox n’a coûté que 350 dollars.

Le ridicule objectif de l’opération de lobbying

D’autre part, le document de lobbying mentionne la préparation d’un rapprochement ou d’une rencontre de M. Nebil Karoui avec Poutine et Trump en contre partie de la somme de un million de dollars. Or, M. Nebil Karoui, proche de plusieurs chefs de gouvernements et de chefs d’États et président du principal parti progressiste tunisien adversaire des islamistes d’Ennahdha pourrait être reçu chaleureusement par ces deux personnalités sans dépenser un dollar. On se demande alors pourquoi il irait jeter par la fenêtre une somme pareille alors que son parti souffre d’un manque de financement flagrant.

Ensuite, le pseudo contrat est daté du 19 août, un jour où M. Nebil Karoui subit déjà des accusations de fuite de capitaux, de blanchiment, etc… Comment M. Nebil Karoui, subissant des accusations pareilles, pourrait-il prendre le risque de dépenser une telle somme pour voyager aux USA et en Russie alors qu’il est interdit de voyage depuis le 23 juillet 2019?

Ari Ben Menashe, un homme sulfureux indigne de confiance

Le responsable de ladite société de lobbying, le mystérieux d’Ari Ben-Menashe qui a déjà trahi plusieurs de ses clients ou « faux clients », a déjà été impliqué dans plusieurs affaires similaires de désinformation et sabotage. C’est à dire que si l’affaire était vraie, M. Karoui aurait au moins, avant de dépenser 1 million de dollars, fait une recherche sur Internet. Or voici ce qu’aurait dévoilé une telle recherche: (cliquer ici). Né à Téhéran dans une famille juive irakienne,Ari Ben-Menashe a émigré en Israël à l’adolescence. Là-bas, il aurait été embauché comme traducteur dans les services de renseignement.

Ennahdha partout

Tous ceux qui ont participé à la propagande cette affaire sont très proches des milieux d’Ennahdha au national et des milieux qatari à l’international. Des médias financés par l’étranger et disposant d’une fausse crédibilité tentent le tout pour le tout, en usant de faux documents, pour continuer à maintenir le doute sur cette affaire complètement ridicule mais qui utilise les meilleurs vecteurs possibles pour la propagande: « lobbying », « un million de dollars », « USA », « Poutine », etc… Sauf que ce qui est reproché à M. Nebil Karoui est ridicule puisqu’il est parfaitement capable de rencontrer, comme mentionné plus haut, les plus grandes personnalités de la planète sans dépenser la moindre somme.

L’Etat absent face à ces très graves atteintes à la souveraineté nationale?

En définitive deux intox diligentées, l’une déployée par IWatch, une association financée par l’étranger, et l’autre par un lobbyiste israélo canadien à la réputation sulfureuse, auront bouleversé le processus électoral tunisien sans que les autorités lèvent le petit doigt.
Au lieu de faire face à ces graves atteintes à la souveraineté nationale, le gouvernement Chahed les a utilisées pour éliminer un parti et un candidat concurrent. Il s’agit là de très graves atteintes non seulement à la souveraineté mais aussi à la sécurité nationale dont M. Chahed aurait du être le premier défenseur.

Please follow and like us:
error

Commentaires