La possibilité, évoquée par le « journaliste-homme politique » Borhène Bssaies, de présenter Hafedh Caïd Essebsi à la législative partielle qui va avoir lieu en Allemagne, a provoqué une levée de boucliers de ceux qui refusent les politiciens béni oui oui dont le but est de concrétiser la soumission de la Tunisie à la médiocratie mafieuse.

Beaucoup de Tunisiens ont été particulièrement choqués par la proposition faite par l’ex-journaliste devenu membre de Nidaa Tounes, Borhène Bssaies, concernant la candidature de Hafedh Caïd Essebsi à la place du député représentant l’Allemagne à l’ARP, Hatem Chahreddine Ferjani, nommé cette semaine secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères*.

Hafedh Caïd Essebsi, directeur exécutif au forceps de Nida Tounes, voudrait, par cette candidature, se construire une légitimité au dessus de son illégalité institutionnelle et entrer ainsi à l’ARP de façon furtive, par un vide législatif qui n’oblige pas les candidats d’être des résidents de la zone dans laquelle ils se présentent. Or, bien que loufoque, cette candidature risque d’être dangereuse pour la Tunisie puisque s’il est élu député, Ennahdha et Nidaa Tounes pourraient s’entendre pour désigner HCE président de l’Assemblée en contrepartie d’un partage plus équitable du pouvoir entre les deux partis au pouvoir. Ennahdha et Nida, embourbés jusqu’au cou dans une alliance contre nature particulièrement nocive au pays, n’en seraient pas à leur première compromission.

Les Tunisiens, qui n’ont jamais été dupes des manipulations des politiques, se sont enflammés à cette idée et se sont exprimés en masse sur les réseaux sociaux. L’un des députés les plus respectés de l’hémicycle, Sahbi Ben Fraj (Al 7orra) a ouvertement déclaré que HCE brigue ainsi la place de Mohamed Ennaçeur à la tête de l’Assemblée, ce qui rend possibles les sombres perspectives énoncées au paragraphe précédent.

En écho à cette idée, ce matin, 8 septembre 2017, une information s’est répandue comme une traînée de poudre: la possibilité de présenter comme candidat pour l’Allemagne le sympathique et attachant Rabye Bouden. Cette proposition, qui s’apparente à première vue à une plaisanterie, mérite cependant d’être examinée très sérieusement car Rabye Bouden qui est tout à fait l’opposé du politicien tunisien commun, dispose d’une notoriété phénoménale qui touche tous les pans de la société et particulièrement les jeunes. Une page « Tous avec Rabye Bouden Député ARP 2017 » a d’ailleurs été crée à cet effet.

Qui est Rabye Bouden?

Ce Tunisien est devenu, à travers ses vidéos quotidiennes, une véritable vedette des réseaux sociaux. Résidant en Allemagne, vivant dans une villa dont le jardin abrite de nombreux animaux, père, époux et travailleur dans une cuisine de restaurant, Rabye Bouden passionne les jeunes et moins jeunes tunisiens par son franc parler, son bon fond, sa générosité et sa vision des choses et des rapports humains. Son langage, particulièrement cru, choque au début, mais derrière les gros mots, se réalise avec magie la transmission efficace de toute une philosophie de vie. Il dénonce la bêtise, la cruauté, le manque de sérieux, la grossièreté (la véritable grossièreté, pas la sienne qui n’est que ponctuation) et l’absence de savoir vivre de nombre de ses concitoyens.

Rabye Bouden transmet l’amour du travail, de la propreté, de l’organisation, de la discipline, il en parle chaque jour dans des vidéos particulièrement sympathiques et pleines de sens, sinon de dérision.

La notoriété de Rabye: à son arrivée à Tunis, la foule l’attend à l’aéroport

Début 2017, Rabye avait annoncé son arrivée en Tunisie, et quelle ne fut sa surprise lorsqu’à son atterrissage, la police est venue le chercher pour lui apprendre que plusieurs centaines de jeunes l’attendaient à la sortie des voyageurs. L’événement fut rapporté en direct par plusieurs médias et ce n’est que très tard, alors que la police a réalisé que les jeunes n’allaient pas quitter l’aéroport avant de voir leur héros, que les autorités le firent sortir, sous bonne garde et au pas de course, jusqu’au parking où il fut prié de quitter très vite les lieux, ce qui a provoqué un véritable chaos.

Toutes ces raisons ont fait que l’idée selon laquelle Rabye pourrait se présenter à la législative partielle en Allemagne, où il réside, et l’emporter, très largement, contre HCE, même malgré une alliance Ennahdha-Nida, s’est vite répandue.

Pour HCE et Nidaa Tounes, cette possibilité est de l’or en barre car ils pensent que cette candidature est loufoque, et qu’elle favoriserait celle de leur chérubin. Mais ce serait mal connaître les Tunisiens et leur désir de donner une bonne leçon aux politiciens véreux qui leur ont empoisonné ces 7 dernières années.

« Le loufoque n’est pas du côté de Rabye », commente un jeune. En effet, Rabye Bouden à l’Assemblée des Représentants du Peuple est une idée particulièrement excitante pour les jeunes qui n’y disposent d’aucune voix véritable. Il saura parler en leur nom, de façon sincère et naturelle, sans arrières pensées bassement politiciennes. Rappelons que Rabye Bouden a profité de sa notoriété pour faire construire une maison pour les démunis et qu’il est particulièrement apprécié sinon aimé par ceux qui le suivent chaque jour.

En Allemagne, Rabye Bouden travaille du matin au soir dans un restaurant, il n’a probablement pas eu encore le temps de voir que beaucoup souhaitent sa candidature pour la députation. Une chose est certaine, sa candidature serait un sacré camouflet pour une classe politique sans âme ni projet ni même sympathie et un triomphe pour les jeunes et moins jeunes qui ont en horreur cette vie politique tunisienne de compromission.

*Cette élection est rendue possible à cause de l’absence de suppléant, vu que la liste pour l’Allemagne est uninominale.
Please follow and like us:
error

Commentaires