L’attentat kamikaze qui a frappé hier le cœur de Tunis, sans faire cependant de victimes, outre la terroriste et 20 blessés légers, a délié les langues à propos de l’organisation secrète d’Ennahdha qui, selon la députée Fatma Mseddi est désormais officialisée par la présence de ses membres au plus haut niveau de l’État, Assemblée, ministère de l’Intérieur, etc.

Intervenant sur Al Janoubia TV, la députée a donné de nombreux détails (voir la vidéo ci-dessous), affirmant par ailleurs qu’un appel téléphonique qui prouve l’existence de l’organe secret d’Ennahdha a été opéré entre un policier faisant partie de cet organe secret un cadre sécuritaire du nom de Lazhar Longo. Cet appel aurait été enregistré et serait consigné par la justice.

La députée a ajouté que Lazhar Longo a été récemment promu directeur des Renseignements Généraux au ministère de l’Intérieur. Il s’agit de l’une des directions les plus stratégiques de l’État.

Selon Mme Mseddi, il s’agit là d’une étape « visant à officialiser cet organe secret aux appareils de l’État ».

Mme Mseddi, en tant que membre de la Commission parlementaire qui enquête sur l’envoi des djihadistes tunisiens en Syrie, connaît bien les ramifications terroristes en Tunisie. Elle considère que deux députés d’Ennahdha sont sérieusement soupçonnés de faire partie de l’organe secret qui chapeaute la nébuleuse terroriste.

Evoquant Yamina Zoghlami, une députée d’Ennahdha qui est intervenue dimanche pour faire passer la douane à un individu fiché « S » (soupçonné de lien avec la nébuleuse terroriste) et faisant l’objet d’une interdiction de voyager, Fatma Mseddi a précisé que l’individu en question était conseiller à la direction des prisons et très sérieusement soupçonné d’avoir eu des rapports avec des terroristes.

Selon la députée, l’individu fiché « S » a été démasqué durant les révélations du collectif des avocats des martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi. L’organisation secrète aurait alors tout fait pour le faire fuir du pays. Yamina Zoghlami se serait rendue complice de cette affaire en téléphonant au chef du gouvernement Youssef Chahed et à son ministre de l’Intérieur pour qu’ils ordonnent à la Police des Frontières de laisser le fiché « S » quitter le territoire.

Très graves accusations lancée par Fatma Mseddi contre Ennahdha mais aussi contre le chef du gouvernement et son ministre de l’Intérieur.

Cette affaire éclaire d’un jour nouveau l’énorme injustice qui a frappé, depuis un an l’ex chef du Renseignement et de l’Antiterrorisme, Imed Achour, qui a été arrêté alors qu’il avait réussi à limoger de sa direction les 256 agents infiltrés par Ennahdha. Imed Achour est toujours en prison, alors qu’aucune des accusations lancées à son encontre n’a été confirmée.

فاطمة المسدي: هناك تعيينات مشبوهة صلب وزارة الداخلية و بالأسماء…

فاطمة المسدي: هناك تعيينات مشبوهة صلب وزارة الداخلية و بالأسماء…ما وقع في المطار من قبل النائبة عن حركة النهضة يمينة الزغلامي للتدخل لفائدة شخص منع من السفركانت له علاقة بالتنظيم السري و و قع كشفه فضيحة!!!!

Publiée par Al janoubia tv sur Lundi 29 octobre 2018

Please follow and like us:
error

Commentaires