L’émission «Al Mousameh Karim», présentée par Abderrazak Chebbi a suscité la colère des Tunisiens.

L’animateur a reçu deux invités. Un sexagénaire à la recherche sa fille, disparue depuis sa naissance, et une dame à la recherche de sa famille. Il était donc fort probable que la dame soit la fille de ce monsieur.

Après vérification, l’animateur s’est installé devant la caméra pour annoncer le résultat tant attendu de l’enquête et se réjouit : «  Je suis le seul à connaitre le résultat et je ne vais l’annoncer qu’après un suspense.» Puis il continue : « Ni le réalisateur de l’émission ni l’équipe de production ne connaissent cette vérité. » L’invité désespère, regarde dans les yeux de l’animateur pour savoir si cette dame assise sur l’autre canapé est vraiment sa fille. Est ce qu’il va l’entendre dire « papa » pour la première fois ? Le cirque n’est pas fini, Abderrazek Chebbi pose sa fameuse question : «  Quand tu sauras que cette dame est vraiment ta fille, est ce que tu seras content ? ». Le sexagénaire se fond en larmes croyant que la bonne nouvelle est proche.
Hélas, Chebbi reprend la parole avec un air souriant : «  Ce n’est pas votre fille… Ce n’est pas votre fille »

L’animateur a atteint son objectif, l’invité a pleuré. Or, Abderrazak Chebbi a oublié que la vraie mission du journaliste est d’essuyer les larme des gens, au pire filmer ces larmes afin de transmettre le message à ceux qui ont des solutions.

Un petit rappel à tous ceux qui veulent profiter des malheurs des gens pour faire le buzz ; c’est immoral, cynique et dévoyé.

Please follow and like us:
error

Commentaires