Rached Ghannouchi est une nouvelle fois le sujet d’une polémique, et ce, après la publication, par les pays boycottant le Qatar, d’une liste d’associations accusées de soutenir le terrorisme.

 
Cette liste relayée par l’agence Reuters, comporte les noms de 11 personnalités et de deux organisations. Certains médias ont avancé que le nom de Rached Ghannouchi figure parmi les 11 personnalités avant de s’excuser et de signaler qu’il s’agissait d’une erreur. Or, Ghannouchi n’est pas visé en tant que personne, mais en tant que membre de l’Union Internationale des Savants Musulmans (UISM) considérée par les pays boycottant le Qatar comme « entité religieuse terroriste ».
 
Sur le site de L’UISM, dans la rubrique « membres », figure les noms et les photos de Rached Ghannouchi et de Noureddine Khadmi, son ministre des Affaires religieuses dans le gouvernement de la Troïka (2012-2013).
Intervenu sur les ondes de Jawhra FM, le porte-parole d’Ennahdha, Jamel Laaoui, a déclaré que Ghannouchi n’est plus membre de cette Union depuis 2011 et que la présence de son nom sur le site revient à un problème de mise à jour.
 
Or, si la liste des membres de l’UISM n’a pas été mise à jour sur le site depuis 2011, le même site a publié, en août 2014 un communiqué où Rached Ghannouchi est mentionné en tant que « secrétaire adjoint ».
 
« Déclaration finale de la quatrième Assemblée générale de l’UISM, qui s’est tenue à Istanbul à partir de 24 jusqu’au 26 chawal 1435 AH correspondant le  20-22 / Août / 2014 AD. »
Lien vers le communiqué
Please follow and like us:
error

Commentaires