S’agit-il d’une commande supplémentaire aux fameux Black Hawk tant attendus pour lutter contre le terrorisme?
La Tunisie vient d’acquérir 24 hélicoptères d’occasion qui vont être retirés du service de l’armée US début 2017. La Tunisie va ainsi acquérir des appareils « retraités ». De plus, ces appareils seront parfaitement invendables dans dix ans, ce qui fait de cette acquisition une véritable arnaque.
La question de la nécessité des hélicoptères d’attaque est apparue en 2013, quand la menace des terroristes, d’abord qualifiée par Ennahdha de sportifs faisant du jogging pour lutter contre le cholestérol est devenue une menace existentielle pour le pays. En 2014, à la sortie du gouvernement nahdhaoui, le ministère de la Défense a commandé en pleine « guerre antiterroriste » des hélicoptères. A l’époque, on entendait parler de Caracal, des appareils hyper sophistiqués et particulièrement chers, mais il semble que cette commande a été révisée de façon fiable, selon les vrais besoins du pays, par le ministre de l’époque, M. Ghazi Jeribi, aujourd’hui ministre de la Justice. Après les élections de 2014, la commande d’hélicoptères Black Hawk UH-60 avec des équipements personnalisés et une technologie de pointe réalisée avec soins par les services de M. Jeribi a semble-t-il été annulée et s’en est suivi un véritable imbroglio. Certains responsables déclarent que cela dévoile de façon flagrante l’absence totale de volonté dans la lutte antiterroriste de l’État tunisien.
En fin de course, ces hélicoptères devenus caducs que la Tunisie aura du mal à utiliser, du fait de la rareté des pièces de rechange, et encore plus à vendre, constituent-ils une commande supplémentaire ou s’agit-il d’une commande de remplacement des Black Hawk?

Ces 24 hélicoptères de reconnaissance armés d’occasion, Bell OH-58D « Kiowa » ont été en service dans l’armée américaine. La vente a été validée par le gouvernement américain pour un montant de 100, 8 millions de dollars US.

 

Détails techniques


Les Kiowa tunisiens :

Les 24 Bell OH-68D « Kiowa » seront équipés de missiles, de roquettes, de mitrailleuses, ainsi que de nacelles lance roquettes M260. Un système complet de guerre électronique avec cartouches leurre de type A965M1, un avertisseur infrarouge d’alerte missile.

L’US Army aura réussi a revendre quarante Bell OH-58D d’occasion

L’US Army aura réussi a revendre quarante Bell OH-58D d’occasion puisque la Croatie a confirmé l’achat en mars dernier de 16 hélicoptères qui sont maintenant suivis par ces 24 appareils pour la Tunisie. Jolie aubaine pour l’US Army pour des hélicoptères destinés à la casse.

Le Bell OH-58 « Kiowa » : 

Le Bell OH-58 Kiowa entra en service en mai 1969 sous la dénomination OH-58A et fut ensuite maintes fois amélioré. Il est un des hélicoptères les plus polyvalents de l’US Army. Son armement est extrêmement variable. Cependant, aujourd’hui, malgré toutes ses améliorations, il est parfaitement dépassé pour ne pas dire caduc.

Le staff de pilotes et mécaniciens envoyés en stage de formation aux USA en août 2016.

 

Please follow and like us:
error

Commentaires