Communiqué de l’association « les Amis de Carthage »

L’association « les Amis de Carthage » s’emploie depuis sa création en 2012, et tel que l’autorise son statut, à essayer de préserver le site archéologique et historique de Carthage, en agissant, entre autres, contre les dépassements constatés au niveau des autorisations de construction, à la fois en zone urbaine et même en zone archéologique.
Dernièrement, et devant l’accélération des exactions, une réunion extraordinaire a eu lieu avec les autorités municipales et le Gouverneur de Tunis qui a donné de solides instructions pour faire respecter la Loi à Carthage, surtout dans la zone non aedificandi.
À la suite de cette dernière action, une campagne de dénigrement et de diffamation est menée par voie de Presse ( journaux électroniques) contre la présidente de l’association, accusée de malversations (construction de sa maison en zone archéologique et acquisition d’un terrain archéologique, faisant partie du domaine public, avec complicité de l’INP, et « bien d’autres choses non mentionnées ». Ce tissu de mensonges où même l’INP est impliqué, ne restera pas sans suites. Et le combat à Carthage et pour Carthage, continue !

Leila Ladjimi Sebaï, Directeur de Recherches, historienne, archéologue, écrivain, Présidente de l’association « les Amis de Carthage ».

À la suite de ce communiqué, de nombreuses personnalités et associations ont tenu à apporter toute leur solidarité et leur soutien à l’association « les Amis de Carthage » face à ce qui semble être une véritable campagne de diffamation et de déstabilisation, orchestrée par des personnes qui n’hésitent devant aucune basse manœuvre pour imposer leurs projets immobiliers sur le sol de la cité antique, sol dont chaque parcelle peut révéler des vestiges inestimables.

Please follow and like us:
error

Commentaires