Le bureau exécutif de l’UGTT appelle à nommer un nouveau chef de gouvernement et exige que les futurs ministres soient choisis pour leurs compétences afin de pouvoir sortir le pays de la situation catastrophique dans laquelle ils se trouve.

L’UGTT a fait part, dans un communiqué d’une grande fermeté, de son impatience de voir le pays sortir de la crise, assurant que la seule solution est le changement du gouvernement actuel qui a mené le pays à l’impasse.

Le bureau exécutif de l’UGTT a demandé  à l’ARP de programmer un vote pour le retrait de la confiance au gouvernement de Youssef Chahed.

Rappelant la situation catastrophique du pays, ses mauvais indicateurs économiques, notamment l’inflation, la chute du dinar, la baisse des investissements étrangers, la dégradation des prestations de santé, la pénurie de médicaments et autres mauvaises infrastructures dans le pays, l’UGTT exige que le futur gouvernement soit choisis pour ses compétences afin de pouvoir sortir le pays de la situation catastrophique dans laquelle ils se trouve. L’UGTT déplore que la procédure de redressement du pays, développée dans l’accord « Carthage II », ait  buté sur un unique point de divergence : le changement de Youssef Chahed.

Le bureau exécutif de l’UGTT a rappelé qu’il a, plusieurs fois, donné l’opportunité au gouvernement de s’acquitter de sa mission, sans que cela n’aboutisse à un résultat concret. Il a déclaré inadmissible que le pays aille vers la catastrophe en raison de blocages politiques, motivés par la défense d’intérêts partisans.

L’UGTT a conclu en affirmant que le devoir national dicte que l’on prenne la décision politique de changer le gouvernement en désignant un nouveau chef du gouvernement.

Elle exhorte les institutions constitutionnelles et les partis politiques de s’acquitter de leur devoir envers la patrie.

 

Le communiqué de l’UGTT :
cliquez ici

Please follow and like us:
error

Commentaires