Le fils du défunt devant le cercueil porté par des militaires

L’essentiel de la classe politique tunisienne et les proches de feu Slim Chaker l’ont accompagné aujourd’hui à sa dernière demeure.
Auprès du fils, du frère, du père et d’autre membres de la famille, M. Foued Mbazaa, ancien président de la République, recevaient les condoléances de tous ceux qui ont assisté à la cérémonie.
Slim Chaker est, depuis l’Indépendance, le 3e ministre décédé en fonction.

رئيس الحكومة يوسف الشاهد يؤبن الفقيد سليم شاكر :"نودعك اليوم في تراب وطنك الذي فيه نشأت، وفيه كبرت، و فيه توليت مسؤولياتك…

Publicado por ‎مجلة الوطن El WATAN‎ em Segunda, 9 de outubro de 2017

Slim Chaker est le fils de Mohamed Chaker et petit-fils du grand militant nationaliste mort assassiné en 1953, Hédi Chaker.
Bachelier du lycée Sadiki (Tunis) en 1979, il obtient, en 1983, sa licence en Mathématiques à l’École normale supérieure de Tunis. Il poursuit ses études à Paris, où il devient ingénieur statistique. En 2008, il obtient un MBA à la Mediterranean School of Business.
Sa carrière professionnelle passe par le ministère du Plan en 1986. Il rejoint ensuite le secteur bancaire, comme directeur adjoint de la Banque tuniso-qatarie d’investissement.
En  1992, il est directeur des études au Centre technique du textile (sous la tutelle du ministère de l’Industrie) puis directeur coordonnateur du FAMEX (Fonds d’accès aux marchés extérieurs) entre 1998 et 2008.
Il est ensuite consultant international pour le Programme européen pour la promotion des exportations en Jordanie, chargé de la mise à niveau du secteur des services et du tourisme.
À la suite de la révolution de 2011, Slim Chaker devient secrétaire d’État chargé du Tourisme dans le gouvernement d’union nationale de Mohamed Ghannouchi puis dans celui de Béji Caïd Essebsi, avant d’être nommé en juillet 2011, ministre de la Jeunesse et des Sports.
Après les élections d’octobre 2011, qui ont vu l’arrivée au pouvoir de la Troika, Slim Chaker rejoint Nidaa Tounes, le parti lancé en 2012 par Béji Caïd Essebsi. Il est chargé des programmes économiques et sociaux.

Après la victoire de Nidaa Tounes au élections de 2014, il est nommé ministre des Finances du gouvernement Habib Essid.
Le 20 septembre 2016, il est nommé ministre-conseiller auprès du président de la République, chargé des Affaires politiques. Un an plus tard, le 6 septembre 2017, il est nommé ministre de la Santé publique du deuxième gouvernement Youssef Chahed.

Slim Chaker est victime, le 8 octobre 2017, d’une attaque cardiaque, suite à sa participation au marathon de l’organisation Nourane, pour la promotion de la lutte contre le cancer du sein.

Slim Chaker est marié et père de trois enfants.

Le 23 novembre 2011, il est décoré des insignes de commandeur de l’Ordre de la République.

Slim Chaker avait un immense sens des responsabilités, c’était un travailleur invétéré qui commençait ses premières audiences à 7 heures du matin. Disponible, attentionné, serviable, il suivait tous ses dossiers jusqu’à leur complète exécution. Compétent, rigoureux, patriote, droit, il était vite très apprécié par ceux qui l’approchaient.

C’est le troisième ministre décédé en fonction depuis l’Indépendance après Taïeb Mhiri et Hédi Khefacha.

 

 

Please follow and like us:
error

Commentaires