Force et honneur ! Pensez vous… Voilà ce qui nous permettrait d’évoluer positivement ! Voilà ce que nous devrons transmettre ! Voilà ce qui nous manque terriblement ! Deux mots tout à fait vides de sens quand on se penche sur notre sport et sur les personnes qui le contrôlent. Évitons de parler de l’impact de « la révolution » qui halène plus d’une implosion et d’une invasion de mauvaises idées, que d’une érection de l’intelligence générale assaisonnée d’un zeste d’humour noir. Notre sport n’est qu’une vaste supercherie, un mal nécessairement indispensable pour un peuple privé de tout mais pourtant riche de talents purs. C’est ce qu’on nous vend à longueur de journée, un potentiel sans moyens, une dictature sportive conduite par des verrues résistantes à la cryothérapie… et encore le terme est faible. Malheureusement aucune discipline n’en est l’exception ; penchons-nous sur le sport le plus populaire, « sport » dites-vous ? Comment peut-on parler de sport lorsque la moitié des présidents des clubs sont impliqués directement ou non en politique, dans un pays où le sport, et le foot en particulier, représentent pour une majorité plus qu’une religion ? Est-ce constitutionnellement possible de les confondre ? Comment peut-on parler de sport lorsqu’un président s’offre un club pour l’amour de sa personne, et pour exprimer sa force, se permet d’ensanglanter un jeune joueur devant d’autres jeunes rêveurs assombris de désespoir ? Est-ce cette force que nous voulons perpétuer ? Comment peut-on parler de sport lorsqu’un président de club d’un air sérieusement arrogant, sur le ton de l’humour, avoue avoir toucher volontairement et d’une façon malsaine, un arbitre, un homme dans l’exercice de ses fonctions, pour assouvir, dit-il, à ses demandes récurrentes ? Est ce ceci l’honneur que nous voulons renvoyer ? Pour certains ce ne sont que des faits divers, pour d’autres ça n’aura aucune signification, mais dans un pays où les seules ressources existantes sont limitées à la grandeur de son peuple, force et honneur sont indéniables. Cet image ne représente que le modeste avis d’un passionné qui ne cesse de comparer et d’évaluer chaque weekend qui passe le gouffre qui nous sépare de plus en plus d’autres pays dont les potentiels sont équivalents mais les moyens sont bien plus importants. On dirait que « force » et « honneur » ne sont que de vulgaires objets acquis grâce aux arguments financiers mais détrompez-vous, ce ne sont que des vertus qui plus est gratuites pour tous ceux voulant en faire l’acquisition. Force et honneur !

Slim Rekik

Please follow and like us:
error

Commentaires