Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, est monté au créneau contre l’inhumaine Loi 52 dont l’abrogation traîne à l’ARP et qui vient de faire deux nouvelles victimes, deux jeunes écoliers qui doivent passer leur bac cette année.
Prenant le relais de la société civile qui a lancé une campagne anti-Loi 52, Youssef Chahed s’est exprimé avec clarté sur les mesures à prendre : d’abord, la réouverture des centres de désintoxication, ensuite, la mise en place d’un programme de sensibilisation chez les jeunes, enfin, l’abrogation de la Loi 52 et la concentration des efforts des forces de l’ordre sur les trafiquants et les dealers.
Concernant la loi de remplacement, le Chef du gouvernement a déclaré qu’il n’est plus question d’envoyer les fumeurs de « zatla » (résine de cannabis) en prison. Il fait ainsi sienne la campagne lancée jeudi sur les réseaux sociaux « EL 7ABs lé ».


Youssef Chahed demande à l’Assemblée d’accélérer l’adoption de la nouvelle loi. Certains députés ont déclaré que les débats traînent parce que chacun veut y mettre du sien, mais qu’en général, l’ARP se dirige vers l’adoption de peines de substitution. Pourtant, il n’y a pas si longtemps, des indiscrétions de membres de la Commission des Lois indiquaient que le législateur n’allait pas revoir de façon fondamentale la Loi 52. Est-ce la campagne vigoureuse de la société civile qui a changé la donne ?
Toujours est-il que plusieurs personnalités ont joué un rôle important pour changer la philosophie de la lutte contre la drogue, Mme Faten Kallel, secrétaire d’État à la Jeunesse s’est démenée dans ce sens, M. Hichem Ben Ahmed secrétaire d’État aux Transports a beaucoup communiqué en ce sens alors que ce domaine, assez délicat, ne le concerne pas. Ce qui dénote d’un certain courage et d’une mentalité nouvelle malheureusement absente du paysage politique. Mme Bochra Ben Haj Hmida s’est également investie avec intelligence en poussant les députés dans le sens d’une nouvelle loi humaine, intelligente, qui brise la logique souvent violente et parfois même haineuse avec laquelle le législateur traite la jeunesse tunisienne.

تصريح رئيس الحكومة إثر زيارته إلى مركز أمل لعلاج الإدمان من المخدرات بجبل الوسط

Publié par ‎يوسف الشاهد Youssef Chahed‎ sur samedi 18 février 2017

Please follow and like us:
error

Commentaires