Ennahdha et Nida, pour justifier le fort taux d’abstention (environs 65%) déclarent que « dans les élections municipales de par le monde, le taux de participation est traditionnellement  faible », ce qui est un mensonge:

Une vérification des taux de participation aux élections municipales en France, pays qui, du fait de sa proximité culturelle et historique est le plus cité en Tunisie lorsqu’il s’agit de politique, démontre que les élections municipales font partie des scrutins français dont le taux de participation est assez élevé. Celui-ci connaît néanmoins une baisse significative depuis plusieurs décennies : alors qu’on enregistre 25,2 % de non-votants au premier tour des élections municipales de 1959, l’abstention atteint 35,5 % au premier tour des élections municipales de 2008 avant de s’établir à 36,45 % six ans plus tard. Or, en Tunisie, les municipales ont enregistré un taux d’abstention de 65%.

En Espagne, les municipales de 2011 ont donné une abstention de 33%

En Italie, en 2017, dans un scrutin marqué par une faible participation, elle fut tout de même de 46%

Evolution de la participation électorale moyenne de 1945 à 2005 dans les 30 pays européens considérés :

Source :L’abstention électorale en Europe, Rim Ben Achour ici

Décennie / Taux de participation

40 = 82,49%

50 = 84,44%

60 = 84,38%

70 =83,49%

80 =80,37%

90 =75,18%

2000 = 68,65%

Please follow and like us:
error

Commentaires