Fuyant la guerre dans leur pays, deux frères syriens ont pu se réunir de nouveau grâce à une synagogue du Canada.

Un membre de la synagogue a vu Adnane à l’Université McGill en train de donner un exposé sur la situation en Syrie. Quand il a appris que Adnane voulait faire venir ses proches au Canada, il a consulté la femme rabbin de la synagogue pour monter un projet de parrainage. Adnane s’est alors déplacé à la synagogue pour expliquer aux fidèles qu’il voulait faire venir au Canada son frère et sa famille qui vivent en Jordanie depuis 2012. Adnane a quatre autres frères, mais deux ont été tués et les deux autres sont portés disparus.

La communauté juive montréalaise a effectué des démarches et recueilli 50 000 $, assez pour parrainer l’opération. C’est ainsi que la famille de Adnane est arrivée lundi dernier à Montréal.

« Je ne me serais jamais imaginé un jour dans une synagogue en train de parler de ce qui se passe en Syrie […] Au-delà de l’aspect religieux, c’est surtout un geste humanitaire de la part de la synagogue. Ici, […] ils comprennent ce que ça veut dire que de devoir quitter son pays », a déclaré Adnane après avoir rencontré son frère.

De son côté, la rabbine Lisa Grushcow, de la synagogue Emanu-El-Beth Sholom a indiqué : « Notre tradition religieuse nous dit qu’il faut aider l’étranger, il faut se souvenir que nous étions des étrangers aussi en Egypte […] La communauté juive est quasi inexistante en Syrie et les relations entre le régime de Damas et Israël sont délétères. Le Canada est différent, il y a une vision […] Le vivre-ensemble, on veut montrer ça ».

Toujours selon la femme rabbin, la synagogue veut aussi accompagner la famille dans sa recherche d’un logement et dans la scolarisation des enfants.
Espérons que cette opération serve d’exemple aux Israéliens, derniers impérialistes de la planète, qui occupent depuis 70 ans la Palestine.

Please follow and like us:
error

Commentaires