Selon le ministère russe de la Défense, la France, les États-Unis et le Royaume-Uni préparent une nouvelle frappe aérienne en Syrie sous prétexte du recours par les autorités syriennes aux armes chimiques.

Il a été établi depuis 2013 que les prétendues attaques chimiques opérée par le régime syrien sont de la pure propagande de l’Otan qui, pour destituer Bachar El Assad, tient à diaboliser son régime. Montages vidéo, faux témoignages et autres éléments de propagande ont à chaque fois été dévoilé, mais l’Otan, après avoir assisté les dizaines de milliers de Djihadistes en guerre contre le régime syrien, poursuit ses attaques et bombardements.

Selon Bachar el-Assad: «Nous avons entièrement détruit nos armes chimiques. Nous n’en avons plus depuis 2013 […] L’histoire des armes chimiques est un prétexte pour une intervention militaire directe et mener des attaques contre l’armée syrienne […] les fables sur les armes chimiques s’inscrivent dans une ligne politique dirigée contre le gouvernement syrien […] Or, ils ont recours à ces fables lorsque leurs troupes, les terroristes sous leur contrôle, essuient un échec dans certaines régions de la Syrie».

Selon Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense, la France, les États-Unis et le Royaume-Uni, envisagent, une nouvelle fois, un bombardement en Syrie au motif de l’utilisation par Damas d’armes chimiques: «La mise en œuvre avec la participation active des services secrets britanniques de cette provocation devrait également devenir le prétexte d’une frappe aérienne par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France contre des sites économiques et d’État en Syrie […] À cet effet, le destroyer The Sullivans de l’US Navy avec 56 missiles de croisière à son bord est arrivé il y a quelques jours dans le golfe Persique. Un bombardier stratégique В-1В de l’US Air Force doté de 24 missiles de croisière air-sol AGM-158 JASSM a été positionné sur la base aérienne Al Oudeid au Qatar».

USS The Sullivans (DDG 68)
Bombardier stratégique B1B

«Les actions des pays occidentaux vont à l’encontre de leurs déclarations publiques et visent à aggraver de nouveau la situation au Moyen-Orient et à saper le processus de paix en Syrie», a conclu le porte-parole du ministère russe de la Défense.

Please follow and like us:
error

Commentaires