Communiqué de presse

Le WWF Afrique du Nord en partenariat avec l’arrondissement de pêche de Tabarka et l’Agence de Protection et d’Aménagement du Littoral ont organisé, le 15 septembre 2018, une journée de démonstration de la pratique du PESCATOURISME à Tabarka, Gouvernorat de Jendouba, Tunisie.

L’objectif de cette journée est de tester les conditions de mise en œuvre du PESCATOURISME en Tunisie et de discuter avec les acteurs locaux et nationaux la faisabilité de cette activité en Tunisie.

Le PESCATOURISME est une activité de diversification de la pêche professionnelle par le tourisme. Il est défini comme étant une activité récréative offrant la possibilité aux touristes de découvrir les métiers traditionnels de la pêche en embarquant sur un bateau de pêche avec des professionnels.

Cette activité a toujours été pratiquée «occasionnellement» par les pêcheurs dans quelques petites criques où les populations locales, vivant de la pêche, proposent aux touristes des services de restauration ou de promenade en mer. Cela représente des revenus non négligeables pour ces populations villageoises vivant de la pêche, toutefois ces activités ne sont ni structurées ni réglementées.

Dans un contexte environnemental et climatique de plus en plus délicat, la préoccupation des pécheurs par rapport à la ressource halieutique est grandissante. Les saisons de pêche ne sont plus aussi satisfaisantes que par le passé et la diversification apparaît comme une nécessité. Le PESCATOU RISME offre non seulement de nouvelles possibilités de générer des revenus au profit des pêcheurs au petit métier, mais sert également à préserver la ressource halieutique en réduisant l’effort de pêche. Toutefois, rien ne semble possible tant que des autorisations dans ce sens ne seront pas délivrées aux pêcheurs.

En méditerranée, le PESCATOURISME est réglementé, au titre de la pêche professionnelle en en Italie, en France depuis les années 90 et plus récemment en Algérie depuis 2017.

Bien que la Tunisie dispose d’atouts majeurs en matière de pêche et de tourisme, le cadre légal actuel ne comprend pas de mesure permettant l’exercice d’activités de diversification de la pêche comme le PESCATOURISME.

L’objectif de cette journée est donc de réaliser une démonstration de PESCATOURISME à partir d’un bateau pilote disposant d’autorisation exceptionnelle et temporaire afin de tester les conditions de mise en œuvre du PESCATOURISME dans un site pilote (Tabarka) et de promouvoir à travers des débats avec les acteurs locaux et nationaux la faisabilité technique et institutionnelle de cette pratique.

Au programme, sortie en mer à bord d’une embarcation pilote, avec des invités de tous bords, les acteurs des administrations locales et nationales, des touristes et des pêcheurs. Les pêcheurs aux petits métiers identifiés avaient pour rôle de présenter leur métier, les engins de pêche ainsi que les espèces et techniques de pêche les plus communes de la région.

A quai, un espace de dialogue était pour soulever les questions pertinentes à propos de la mise en œuvre du PESCATOURISME en Tunisie.

Selon Faouzi Maamouri directeur du WWF Afrique du Nord
« Le WWF soutient les initiatives de diversification des revenus des pêcheurs au petit métier à travers la promotion d’un écotourisme durable bon pour l’économie locale et pour l’environnement marin ! ».

Please follow and like us:
error

Commentaires