Suite à la majoration des salaires du secteur privé décidée vendredi 10 mars d’un commun accord entre l’UGTT et l’UTICA, les industriels du textiles s’élèvent contre ce qu’ils considèrent comme une catastrophe pour leur secteur

La Fédération nationale du Textile (Fénatex) et les présidents des chambres syndicales industrielles nationales et régionales, ont communiqué samedi que la « quasi insouciance actuelle de l’UTICA devant les difficultés, les périls et les défis de l’industrie tunisienne en général et de l’industrie textile en particulier, est devenue insupportable ».
La Fénatex explique que « l’accord de majoration des salaires conclu dernièrement entre l’UTICA et l’UGTT , aura sans
l’ombre d’un doute des conséquences désastreuses sur la pérennité des entreprises du secteur et sur ses dizaines de milliers d’emplois »,
La Fénatex refuse l’accord de majoration des salaires signé vendredi dernier entre l’UTICA et l’UGTT, elle le considère comme « injustifié et exorbitant, il n’engage en rien les industriels du secteur qui ne sont pas en mesure de l’appliquer au vu de ses graves répercussions ».

Séparer la Fénatex de l’UTICA

Les industriels présents à la réunion de samedi ont retenu le principe de séparer leur fédération de l’UTICA qu’ils considèrent comme incapable de défendre leur secteur. La présidente du Patronat « fait peu de cas des industriels du textile en particulier, vu leur situation et de tout le secteur en général », affirme un industriel qui voit sa masse salariale exploser en un an de 12 % puisque les augmentations sont rétroactives à l’année 2016 (6 %) et que l’augmentation de 2017 est applicable à partir du mois de mai.

Communiqué FENATEX

Please follow and like us:
error

Commentaires