Le ministre de la Défense et candidat à la présidence, Abdelkarim Zbidi était l’invité hier soir de Hannibal TV où il a fait des révélations explosives qui dévoilent l’insanité du climat politique actuel.

Coup d’État contre BCE

Concernant le « jeudi noir » où l’hospitalisation de BCE a été immédiatement suivie de 2 attentats, Abdelkarim Zbidi a déclaré que Mourou et les députés ont réuni un comité pour statuer sur l’état de santé du Président BCE et déclarer son incapacité à gouverner. Zbidi aurait menacé les députés que si ce projet de coup d’Etat allait se poursuivre, il allait interdire les réunions de l’ARP en déployant les chars de l’armée.

Empoisonnement de BCE

Concernant l’éventuel empoisonnement du président décédé,  M. Zbidi a déclaré que l’hôpital militaire a entrepris des examens toxicologiques approfondis qui ont écarté l’hypothèse de l’empoisonnement.

Démission

Concernant sa demande de démission que Youssef Chahed dit n’avoir jamais reçue, Abdelkarim Zbidi a déclaré avoir présenté cette demande au président de la République qui a exigé de Youssef Chahed, pour valider la démission de Zbidi, que tous les membres du gouvernement qui sont concernés par des élections, démissionnent de leurs postes, Chahed compris. Ce qui n’a pas été accepté et qui dénote donc du refus de Chahed et de ses hommes de laisser les élections se dérouler dans un climat propice.

 

Les déclarations de M. Zbidi dévoilent la mauvaise ambiance qui prévaut à la tête de l’État en cette fin de mandats parlementaire et présidentiel, elle dévoile également la nécessité de séparer les élections de la gestion des affaires courantes de l’Etat.

Si les ministres qui sont dans la course électorale ne démissionnent pas, la Tunisie restera à la merci de n’importe quelle machination.

Please follow and like us:
error

Commentaires